Checklist et éléments importants pour faciliter cette aventure !

En tant que roadtripper qui va traverser 8 pays différents en voiture, il me faut penser à beaucoup de choses qui me seront indispensables, utiles ou obligatoires.

Parce que je pars à l’aventure, mais je ne suis ni Mike Horn, ni Mac Gyver, alors si je pars seulement avec un trombone, un bout de ficelle et un slip… je ne vais pas arriver à grand chose, contrairement à ces deux lascars qui seraient capable de fabriquer un hélicoptère ou un hébergement pour la nuit avec ces trois objets.

Je prends donc le temps de me documenter, rechercher, mais aussi pour regrouper les différents objets et éléments qu’il me faudra prendre avec moi. Aventurier peut être, fou sûrement, mais organisé… un minimum, même si on ne peut pas tout anticiper.

Voilà le récapitulatif, de ce que j’ai pu trouver ou prévoir à ce jour bien entendu je suis à l’écoute de vos conseils, astuces, ou autres remarques utiles sont les bienvenus.

Un passeport

Première chose importante, même si je reste dans l’Union Européenne, un passeport à jour, car je vais franchir plusieurs frontières, même si physiquement elles ne sont plus vraiment présentes, il est préférable de pouvoir justifier à la fois de mon identité et de ma provenance avec un passeport biométrique à jour. En cas de contrôle il est plus sûr de prouver son identité dans les règles, ce serait quand même dommage de tester les cellules des différents pays au lieu de parcourir les routes. La Norvège et la Suisse ne font pas partie de l’Europe, mais sont quand même en lien avec l’UE, bref, la politique n’est pas le sujet, mais il vaut mieux que je prenne mon passeport.

Ma carte CEAM

La CEAM, Carte Européenne d’Assurance Maladie, est utilisable dans les États de l’Union Européenne/Espace économique européen (UE/EEE) ou en Suisse et en Norvège. Cette carte facilite la prise en charge de soins médicaux en Europe. Elle atteste des droits de son titulaire à l’assurance maladie française. Lors de vacances ou d’un court séjour en Europe, il est conseillé de se la procurer. En effet, ce n’est pas parce que l’aventure promet d’être fabuleuse que je suis à l’abri d’un besoin de soins, ou de médicaments.

Les moyens de paiement et devises

Une carte bleue internationale avec les plafonds montés au maximum pour m’assurer de pouvoir couvrir la totalité des frais. Ma carte bancaire actuelle me permet un plafond de dépenses à plus de 8000€ en paiement et 3000€ en retrait. Ce sera amplement suffisant. Mais certains des pays dans lesquels je vais passer ou séjourner n’ont pas l’euro comme monnaie.

  • Le Danemark utilise la « Couronne Danoise »
  • La Suède utilise la « Couronne Krona« 
  • La Norvège utilise la « Couronne Nok »

Ces 3 pays dans lesquels je vais devoir effectuer des transactions en devise autre que l’euro, ce qui signifie que je vais avoir des frais sur chacun des mouvements bancaires effectués. Une partie des frais à couvrir est le coût de l’hébergement que je connais d’ores et déjà, ayant effectué les réservations pour chacune de étapes. Je vais anticiper cela en faisant échanger quelques euros dans ces trois monnaies.

J’envisage également de prendre un compte Revolut, qui permet d’effectuer des paiements avec une carte bancaire dans plusieurs devises, sans frais. Je suis encore en train de me renseigner.

Le matériel photos et vidéos et appels

Emporter deux caméras GoPro, un appareil photo et ses objectifs ainsi que son pied, deux smartphones et deux cartes SIM en cas de panne ou de perte d’un des deux, et bien entendu tous les chargeurs et câbles nécessaires à leur fonctionnement et leur rechargement. Je vais également emporter des batteries externes en secours. Un ordinateur pourra aussi être utile pour sauvegarder les photos, et pouvoir accéder simplement aux réseaux sociaux afin de partager mon aventure avec vous. Je vais également installer une certains nombres d’applications utiles, MAPS.ME, AroundMe pour trouver des services utiles autour de moi, GoogleTranslate pour les traductions, Booking pour centraliser mes différentes réservations d’hébergements, un convertisseur de devises. Deezer/Spotify pour la musique.

GPS et Cartes papier

Etant équipé d’un smartphone qui propose le GPS, je pourrais envisager d’utiliser purement et simplement celui-ci pour me diriger. C’est ce qui est prévu, mais admettons qu’il tombe en panne, ou que je perde la connexion, ou que tout simplement j’atteigne la limite de consommation des données… Bref, je vais installer une application très utile MAPS.ME qui permet d’accéder à des cartes préenregistrées en étant hors ligne. La carte papier quant à elle, en guise de solution de secours pour tout problème technique lié à mon mobile/gps. Je pense quand même m’imprimer les étapes que j’ai préparé pour plus de sécurité.

Survivre en milieu hostile

Si je suis amené à m’arrêter au bord de la route, pour une raison quelconque, panne, maladie, etc… dans une zone vide de toute habitation ou services, il me faudra peut être passer la nuit dehors ou dans la voiture suivant les conditions. Je vais donc prévoir une tente et un sac de couchage chaud, un kit casserole assiette, couverts, de l’eau, un réchaud à gaz, du papier toilette, et des lingettes bébé et du désinfectant pour les mains, et quelques aliments faciles à conserver pendant mon séjour.

Je ne parle pas le Norvégien, ni le Suédois, ni l’Allemand, ni le Hollandais… je vais donc échanger avec mes interlocuteurs en Anglais, mais en cas je vais amener avec moi l’ouvrage G’Palemo, un livre qui regroupe 200 dessins pour demander de l’aide à un interlocuteur avec qui je n’arriverai pas à me faire comprendre par la parole,qu’il s’agisse de  santé, sécurité, équipement, hébergement, restauration, transports, tout est minutieusement passé en revue ce qui permet de se faire renseigner. Et puis ne dit on pas « une image vaut mille mots », cet adage prend tout son sens.

La trousse à pharmacie

Prévoir les pièces et les outils pour réparer Mini Monstre c’est bien, mais réparer le pilote et apprenti mécano que je suis, pourra tout aussi être utile.

Dans cette trousse :

  • Pansements et bandage
  • Désinfectant
  • Paracétamol et Codéine
  • Amoxicilline (Antibiotique à large spectre qui pourra m’aider)
  • Pince à épiler et ciseaux
  • Arnica et décontractant musculaire
  • Boules Quies
  • Pommade contre les brûlures
  • Ruban adhésif et gazes
  • Anti diarrhée (Ce sera vraiment pas le moment)
  • Baume à lèvres (pour le froid)

Abonnements, vignettes, et restrictions ou règles spécifiques pour la circulation

Certains pays ont une réglementation spécifique en terme de circulation, même si la plupart des règles applicables en France sont les mêmes dans toute l’Europe.

Belgique

En Belgique aux alentours de Bruxelles notamment la nouvelle loi en vigueur en 2019 interdira la circulation des véhicules à essence sans norme Euro ou en norme EURO 1 immatriculé avant 1992 ou 1997.

Suisse

En Suisse, la circulation sur les voies rapides et les autoroutes n’est possible que si vous vous êtes affranchis d’une vignette appelée « Vignette Autoroutière » au tarif de 40CHF, soit environ 36€.

Allemagne

Dans certaines grandes villes, ils existent des zones inaccessibles aux véhicules polluants ou étrangers, ces zones s’appellent des « UmweltZone ». L’achat d’une pastille »écolo » est nécessaire pour circuler dans les parties de la ville classées comme cela. Je vais éviter ces zones en voiture et le problème sera réglé.

Danemark

Au Danemark, les règles de circulation sont sensiblement les mêmes que dans les autres pays de l’UE. Deux règles simples devront être suivies : rouler avec les feux de croisement en permanence et mettre en place un autocollant qui permettra d’identifier mon pays de provenance, car étant en plaques noires, je n’ai pas le F sur le côté.

Norvège

En Norvège, certains ponts, tunnels et autres routes sont payants, je m’en acquitterai si je dois les emprunter. Une des particularités est que Bergen et Oslo, deux des villes ou je vais être pendant mon voyage sont accessibles seulement après avoir passé une barrière de péage. Le prix n’est pas très élevé, environ 2 à 6€ suivant le carburant et l’heure de passage. Afin de me simplifier la tâche, si cela fonctionne, je me suis inscrit sur le site Autopass. Cela permettra de passer les barrières sans m’arrêter ni payer. Je recevrai la facture ultérieurement.+

Suède

En Suède, comme au Danemark, il faut rouler avec les feux allumés tout le temps. Je devrais m’acquitter d’un péage pour entrer en Suède, je vais arriver depuis un pont qui enjambe le Svinesund qui est un détroit du fjord Iddefjord qui sépare le Bohuslän suédois de l’Østfold norvégien.

 
Vous pouvez retrouver l’ensemble des routes géniales que je vais parcourir et les différentes étapes de mon voyage sur les articles dédiés.

2 commentaires sur “Checklist et éléments importants pour faciliter cette aventure !

  1. P-être recopier ts les contacts importants sur un répertoire en cas de beug . Pour la trousse pharmacie : j’emporterais qqs pipettes d’éosine et de sérum physiologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *