Jour 7 / Bergen – Gaupne – Bergen

Si vous faites attention au titre des articles, vous devez vous dire, « Mais qu’est ce qu’il a foutu ? », il est revenu au départ ce jour là ?

Oui, je suis bien revenu en arrière, explications :

Ce jour là, nous sommes le 28 Mai 2019, je quitte Bergen en direction de Gaupne qui est ma prochaine étape. Un programme de 4h45 de route, et 270kms avec un ferry à prendre à la fin du trajet, je prépare ma CB que j’aurais besoin le long du trajet, pour l’essence et la nourriture, je la glisse dans la poche de mon pantalon. Une journée qui s’annonce comme les autres, avec de beaux paysages, et de chouettes routes. 9h45 je quitte l’hôtel, et je prends la route tranquillement.

Tout se passe pour le mieux, pour le moment la météo est avec moi. Je roule quelques dizaines de kilomètres et je trouve un endroit très beau pour faire des photos en bord de route, vous pouvez visualiser cet endroit (avec les rochers et les rapides) dans la galerie ci-dessous. Je suis vers Vossenvagen à 100 kms de mon point de départ. J’ai pu me garer, je prends mon téléphone, le drone, la caméra, et hop j’enjambe la barrière au bord de la route pour monter sur les rochers et profitez de la beauté des lieux. Je fais quelques photos, je filme un peu avec la caméra et le drone, et je me dis que je pourrais faire quelques photos avec le téléphone pour les partager sur les réseaux sociaux plus facilement et tout de suite.

Je sors le téléphone de ma poche tout content, de vous partager ça. Je fais mes photos, je filme, je profite, je mange un morceau dans cet endroit tranquille et beau. Au bout d’une trentaine de minutes je remonte dans la voiture, je remets le téléphone en place, la caméra, je range le drone, et hop en route pour le reste de la journée.

Nous sommes en Norvège, les temps de trajet se comptent en heures, il me reste seulement 160kms à parcourir, mais j’en ai pour plus de 3 heures. Le prochain arrêt devrait être pour embarquer sur un ferry, compte tenu de ma consommation d’essence je devrais pouvoir couvrir la totalité du trajet avec ce que j’ai. Je roule donc, jusqu’à l’embarquement sur le ferry qui traverse le Lustrafjorden, soit encore 115 kms pour 2h de route. Une fois dans la file d’attente pour l’embarquement, je sais que je vais devoir payer, je mets la main dans la poche de mon pantalon pour attraper ma CB, mais ma poche est désespérément vide… Je me dis mince, elle est tombée dans la voiture, quand j’ai sorti le téléphone pour le mettre sur son support, je descends, je retourne tout l’intérieur de la voiture, pas de carte bancaire. Je me rends compte à ce moment là que j’ai perdu ma carte, mon premier réflexe, j’appelle ma femme pour le lui dire, elle me rassure en me disant qu’elle a dû tomber de ma poche, et me conseille de retourner à l’endroit ou je me suis arrêté la dernière fois.

Après réflexion et je me dis que la seule fois de la journée ou je suis sorti de la voiture pour faire les photos, c’était à Vossenvangen, c’est à dire, à 2h de route, car après ça la météo a dégénéré, et je n’ai pas pu prendre d’autres photos. Je fais demi-tour, je reprends la route en sens inverse pour retourner sur les lieux du crime, stressé, je roule un peu plus vite que la limitation, quand au bout d’un moment, je me souviens que je n’ai pas remis d’essence, et que tant que j’ai pas retrouvé ma carte, je ne pourrais pas en mettre… Je calme un peu le jeu, laisse la voiture en roue libre dans les descentes, etc…  tout pour économiser le carburant un maximum. Je me retrouve enfin à l’endroit ou j’ai fait tombé ma carte bancaire, je cherche partout, sous tous les cailloux, rochers etc… avant de me rendre à l’évidence qu’elle a dû tomber dans l’eau et que le courant l’a emporté. Je rappelle madame pour lui expliquer mon désarroi, elle me dit, OK, je vais te faire un virement Western Union pour que tu aies du liquide en attendant, contacte Visa pour demain une CB de dépannage, procédure qui ne prend que 48h pour la réception. Je les appelle, la personne me demande l’adresse de mes prochains hébergements, je les lui donne, j’ai la chance de passer 2 jours sans bouger à Geiranger, dans les jours suivants. Elle me dit que je devrais recevoir la carte là bas en livraison UPS. Parfait, me voilà rassuré. Je regarde ou récupérer le virement W.U. il me faut revenir à Bergen, heureusement je ne suis pas plus loin en Norvège, car après je me retrouverai dans des coins beaucoup moins « peuplés et urbanisés ». Il me reste encore 100kms à faire. J’en ai déjà parcouru plus de 300; je n’ai plus beaucoup d’essence. Je sors le jerrican d’essence que j’avais pris en cas de soucis, 5l que je verse dans le réservoir, avant de filer à Bergen au bureau de Western Union ou j’arrive avec l’aiguille de la jauge qui frôle la position du zéro absolu… Après quelques péripéties d’ordre administratif, je fini par récupérer mon argent. N’ayant pas d’hébergement pour le soir à Bergen, je retourne à l’hôtel que j’ai quitté le matin. Je me présente à la réception et demande une chambre, la personne me dit qu’il faut régler par CB. Je lui explique que je n’en ai pas, l’ayant perdu plus tôt dans la journée, je ne peux même pas faire un paiement en ligne, car elle est en opposition. La personne ayant vu la voiture devant l’hôtel, me dit : « C’est à vous cette adorable voiture ? Je suis fan, elle est trop belle ». Puis elle part chercher un truc dans la pièce derrière elle, et revient avec un carte bleue, en me disant je vais payer avec la mienne et vous me donner du liquide, comme ça vous aurez une chambre… Ouf, me voilà sauvé.

Une journée riche en émotions, mais tout se termine pas trop mal, je ne vais pas dormir dehors, et j’ai pu remettre de l’essence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *